Les Moulins de la Butte

Sur la butte de Montmartre, on dénombrait environ une quinzaine de moulins en activité, dont seuls deux subsistent encore aujourd’hui !

Montmartre est resté longtemps un village rural, organisé autour de son ancienne Abbaye et peuplé de paysans, d’artisans et de meuniers.

Aux 17e et 18e siècles, de nombreux moulins dressaient leurs ailes sur la Butte. Les quinze moulins officiellement reconnus avaient presque tous été érigés sur la ligne de crête.
Ces moulins ne servaient pas uniquement à moudre le blé, mais servaient aussi à presser les vendanges ou concasser les matériaux nécessaires aux manufactures. Ils représentaient aussi un but de promenade dominicale pour les Parisiens.

Liste des anciens moulins de Montmartre & dates d’édification :

Moulin du Palais – 1591 ; puis Moulin-Vieux-du-Palais – 1622
Moulin de la Vieille-Tour – 1623
Moulin de la Lancette – 1630
Moulin du Palais – 1640
Moulin de la Petite-Tour – 1647
Moulin de-la-Fontaine-Saint-Denis – 1724
Moulin-des-Près – 1725
Moulin-Neuf – 1741
Moulin de la Grande-Tour – XVIIIe
Moulin du Palais – 1622 ; Moulin Bout-à-Fin – 1640 ; Moulin Blute-Fin – 1795
Moulin des Brouillards ou Moulin-à-vin – XVIIe
Moulin Chapon – 1717 ; puis Moulin Radet – 1667 et transferé en 1834.
Moulin de la Turlure – 1770
Moulin Radet – 1834

Aujourd’hui il n’en subsiste que deux : Le Radet et le Blute-Fin, ce dernier tirant son nom du verbe « bluter » synonyme de tamiser.

Les moulins formaient avec les jardins et la ferme, le célèbre ensemble du Moulin de la Galette, connu pour son bal populaire immortalisé par Renoir.

moulin_galettemoulin_galette-2