Les Cités d’artistes à Montmartre

C’est sur la Place Pigalle que se tenait le fameux « Marché aux modèles », qui permettait aux artistes de Montmartre de dénicher la perle rare !

Les Cités d’artistes ont toujours joué un rôle majeur dans l’histoire de l’Art : elles font leur apparition à Montmartre à la charnière des 19e et 20e siècles. La plus célèbre d’entre elles est connue sous le nom de Bateau-Lavoir. Cette bâtisse en bois, sans doute dénommée ainsi par dérision pour son unique point d’eau, ouvrait au rez-de-chaussée sur la Place Emile Goudeau et débouchait trois étages plus bas dans la rue Garreau. Refuge mal chauffé, aux ateliers improvisés dans ce qui fût un temps une fabrique de pianos, le Bateau-Lavoir fut à l’évidence le creuset de l’Art Moderne au début du 20e siècle et fût surnommé plus tard par Max Jacob « Le laboratoire central de la peinture ». Les artistes qui occupaient cet ensemble d’ateliers étaient souvent d’origine étrangère, âgés d’une vingtaine d’années, sans le sou. Parmi eux figuraient Apollinaire, Max Jacob, Mac Orlan, Modigliani, Van Dongen, Juan Gris, sans oublier Picasso qui révolutionna la peinture dans ce lieu avec son célèbre tableau peint en 1907 « Les Demoiselles d’Avignon ». Détruit par un incendie en 1970, il fut reconstruit en béton en 1978 et aménagé en 25 ateliers occupés par des artistes qui y travaillent le jour sans y être logés. Ces ateliers ne se visitent pas mais on peut apercevoir leurs verrières depuis le Square Burq.
ruelles_04Autre cité d’artistes à avoir tenu un rôle important à Montmartre, la Cité des Fusains, située au numéro 22 de la rue Tourlaque. La construction de cette cité se fit en deux temps : de 1900 à 1910 avec l’apparition de manière un peu anarchique, d’ateliers occupés par des artistes comme Derain et Bonnard et dont l’entrée était située rue Steinlen. Puis à partir des années 20, la Cité des Fusains se prolongea jusqu’à la rue Tourlaque. Cette deuxième période vit alors l’installation de certains artistes surréalistes tels que Jean Arp, Max Ernst, Eluard, Miro. Au début du 20e siècle, les échanges étaient fréquents entre la Cité des Fusains et le Bateau Lavoir.

Protégée depuis 1963, la Cité des Fusains abrite encore aujourd’hui 5 à 6 artistes. C’est dans la « Maison de Rosimond », datant du 17e siècle, que se trouvait la troisième cité, 12 rue Cortot. Elle fut habitée par des artistes qui ont tenu une place essentielle dans l’histoire de la peinture de la fin du 19e et du début du 20e siècle : de Pierre Auguste Renoir qui y peignit certains de ses tableaux les plus célèbres comme « le Bal du Moulin de la Galette », à Suzanne Valadon et son fils Maurice Utrillo, mais aussi Emile Bernard, Maximilien Luce, Raoul Dufy, Francisque Poulbot et bien d’autres encore. Montmartre aux Artistes (189, rue Ordener) est l’ensemble le plus important d’ateliers d’artistes en Europe. bateau_lavoir_02