Les Cimetières de Montmartre

Le scandale provoqué en 1785 par l’effondrement du mur du cimetière des Innocents, situé en plein cœur de Paris, pousse les autorités à ordonner dorénavant la construction des cimetières hors de Paris !

Sur la Butte de Montmartre on peut découvrir trois cimetières qui offrent un intérêt différent : le cimetière de Montmartre est le plus célèbre des trois.

Il a été aménagé sur une ancienne carrière de gypse à ciel ouvert et inauguré en 1825. Il doit son originalité à son aspect pittoresque et romantique : une vallée encadrée par trois collines avec des avenues ombragées bordées d’arbres, des bosquets, des jardins, des chapelles délabrées… Il renferme non seulement des oeuvres inestimables dues au talent d’artistes célèbres tels Rodin, Bartholdi, David d’Angers, Rude mais aussi les sépultures de personnalités du monde des arts comme Berlioz, Offenbach, Théophile Gautier, Alexandre Dumas, Alfred de Vigny, Stendhal, Degas et bien d’autres encore. Plus récemment ont été inhumés au cimetière de Montmartre : Louis Jouvet, Sacha Guitry, Dalida et Jean-Claude Brialy.

Le cimetière Saint Vincent, plus petit et non moins attachant, vaut aussi le détour : aménagé en 1831 à côté des vignes de Montmartre, il compte 920 concessions à perpétuité. C’est là que reposent à la fois de grandes familles et des personnalités montmartroises parmi lesquelles : Maurice Utrillo, Steinlen, Marcel Aymé…

Le troisième cimetière, dit du Calvaire a été ouvert en 1688 sur un terrain appartenant aux Bénédictines de Montmartre, fermé définitivement en 1823. C’est le plus petit des trois cimetières avec seulement 85 concessions. Propriété de la Ville de Paris, le cimetière est ouvert au public seulement une fois par an, le jour de la Toussaint.

Monmartre_Cimetiere